La Suède a ouvert le premier cimetière sans symboles religieux

Publié le

Par Elizabeth Roberts, pour CNN

Les croix - ou même les marques religieuses - sont bannies du cimetière

Les croix - ou même les marques religieuses - sont bannies du cimetière

Le cimetière est ouvert aux croyants et aux non-croyants mais tous les symboles religieux y sont interdits

La Suède a ouvert le premier cimetière neutre, libre de tous symboles religieux, pour répondre au grand nombre d'athées du pays.

Le fondateur du site à Borlänge, dans le centre de la Suède, a déclaré qu'il était ouvert aux croyants et aux non-croyants à la condition qu'il n'y ait pas de symboles religieux ou de marques religieuses sur leurs pierres tombales.

"L'idée m’est venue parce que je voulais avoir un endroit neutre pour le dernier repos des gens", a déclaré Josef Erdem, un enseignant, qui a obtenu la permission de l'Église de Suède pour l’ouverture du nouveau cimetière.

Le site est situé à côté de l'église Stora Tuna, qui a aussi un autre cimetière pour les chrétiens. Des demandes sont maintenant ouvertes pour des espaces là-bas, qui seront entretenus par l'église.

Le cimetière non-religieux est situé à côté de l'église Stora Tuna

Le cimetière non-religieux est situé à côté de l'église Stora Tuna

"Si, par exemple, vous êtes une famille dont des membres sont musulmans et d'autres chrétiens et vous voulez que toute la famille soit enterrée au même endroit, vous ne voulez pas de symboles dans le cimetière", explique Erdem, dans une interview traduite en anglais par son fils Jian Erdem.

"Les familles ont toujours la possibilité de choisir les ornements qu'elles veulent, cela ne peut pas être religieux, mais c'est à elles de décider comment elles veulent décorer leur terrain", a-t-il déclaré.

Erdem a déclaré que la réponse a été positive.

"Les gens ont beaucoup apprécié cette idée, c’est un cimetière pour tout le monde", a-t-il déclaré. "Même s'ils ne prient pas à l'église ni ne vont à la mosquée, ils devaient avoir une place ou reposer en paix."

Josef Erdem, un enseignant et politicien local, a estimé qu'il devrait y avoir un cimetière pour tout le monde

Josef Erdem, un enseignant et politicien local, a estimé qu'il devrait y avoir un cimetière pour tout le monde

Erdem, 57 ans, est un Kurde qui vit en Suède depuis plus de 30 ans. Il est impliqué dans la politique locale à Borlänge, en tant que membre des sociaux-démocrates.

Il a expliqué que la majorité de ses relations sont musulmanes mais certaines sont chrétiennes. Lui-même n'a aucun point de vue religieux.

Le peuple suédois est le moins religieux du monde occidental, selon un sondage réalisé l'année dernière par Gallup International et le WI Network of Market Research.

Environ 80 pour cent des répondants ont déclaré qu'ils n'étaient ni religieux ni athées convaincus. Le seul pays à avoir obtenu des scores plus élevés est la Chine communiste.

Article original en anglais:

http://edition.cnn.com/2016/10/21/europe/atheist-cemetery/index.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article