Le leader Houthi jure de se battre avec le Hezbollah dans une guerre future contre Israël

Publié le

Abdul Malik al-Houthi a affirmé que les Israéliens avaient participé aux côtés d'officiers des EAU à la planification de certaines activités militaires au Yémen

Le leader du mouvement houthi au Yémen Abdul-Malik Badreddin al-Houthi s'exprime lors d'un discours télévisé (Capture d'écran)

Le leader du mouvement houthi au Yémen Abdul-Malik Badreddin al-Houthi s'exprime lors d'un discours télévisé (Capture d'écran)

Par Mustafa Abu Sneineh pour Middle East Eye le 23 mars 2018

Le chef des rebelles houthis du Yémen a averti que ses combattants s'uniraient au Hezbollah contre Israël si une guerre éclatait au Liban ou en Palestine.

Abdul Malik al-Houthi a déclaré vendredi au journal libanais Al-Akhbar que "notre annonce que nous sommes prêts à envoyer des combattants dans n'importe quelle guerre israélienne contre le Liban ou la Palestine, est basée sur nos principes".

Il a affirmé qu'Israël était "un véritable ennemi" pour tous les pays arabes et musulmans, et que si le Yémen avait des frontières avec le Liban ou la Palestine, les Houthis participeraient aux combats avec les Libanais et les Palestiniens.

"Nous ne rechignerons pas à envoyer des combattants dans une nouvelle guerre. Beaucoup de membres des tribus du Yémen souhaitent ardemment se battre contre Israël, et ils attendent le jour ou ils se battront aux côtés des hommes libres de la nation islamique contre l'ennemi israélien", a-t-il ajouté. .

Il a expliqué qu'ils avaient informé le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, de leur intention de se battre. Al-Houthi a ajouté qu'ils avaient intercepté des activités militaires israéliennes dans la mer Rouge et le détroit de Mandeb, et confirmé qu'il y avait eu des frappes aériennes israéliennes sur la côte yéménite.

Il a affirmé que les Israéliens avaient participé aux côtés d'officiers des Emirats Arabes Unis à la planification de certaines activités militaires au Yémen.

L'Arabie saoudite et ses alliés ont lancé une campagne de bombardement contre les Houthis en mars 2015 dans le but de réinstaller le gouvernement du président Abd Rabbuh Mansour Hadi, qui avait été repoussé par les rebelles alliés de l'Iran.

La guerre et le siège imposé par les autorités saoudiennes ont fait plus de 10 000 morts et ont poussé le pays au bord de la famine, déclenchant une épidémie mortelle de choléra.

Les rebelles houthis ont également tué Ali Abdullah Saleh, l'ancien président du Yémen, alors qu'il fuyait Sanaa en décembre. Le convoi de Saleh a été touché par une attaque à la grenade et au sniper à un poste de contrôle supervisé par des hommes houthis armés. Saleh avait fait des ouvertures aux Saoudiens suite à son alliance difficile avec ses anciens ennemis houthis dans la guerre.

Le Houthi a déclaré que son mouvement développait sa capacité de missiles pour lui permettre d'atteindre des cibles à longue distance "dans les territoires lointains de l'ennemi".

"[Nos missiles] ont atteint Riyad et la région d'Abu Dhabi ... et les missiles Volcano-2 ont atteint le palais de Yamama à Riyad, ce qui a été confirmé par les Américains."

Début novembre, les Houthis ont tiré un missile balistique sur Riyad. L'Arabie Saoudite a accusé l'Iran et le Hezbollah libanais d'être derrière l'attaque.

Lien de l'article en anglais:

http://www.middleeasteye.net/news/houthis-leader-say-they-will-ally-hezbollah-against-israel-future-war-1044362159

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article