Jeoey, le premier Philippin à avoir mis les pieds en Angleterre

Publié le

Jeoey est arrivé en Angleterre en 1691 avec William Dampier quand ce dernier est revenu de son voyage à Mindanao aux Philippines.

William Dampier, un aventurier boucanier, avait acheté Jeoey en tant qu'esclave alors qu'il explorait les Philippines.

Quand Dampier retourna en Angleterre, il n'avait pas eu l'occasion de découvrir des épices inconnues ou de l'or dans les îles des épices. Il vendit donc Jeoey pour publier son récit de voyage intitulé "Un nouveau voyage autour du monde" dans lequel il décrivait les tatouages de Jeoey.

Jeoey, le premier Philippin à avoir mis les pieds en Angleterre en 1691

Jeoey, le premier Philippin à avoir mis les pieds en Angleterre en 1691

Jeoey est devenu célèbre en Angleterre comme la curiosité tatouée la plus connue dans les expositions et a été annoncé comme le premier sauvage peint jamais vu en Angleterre.

Jeoey était tatoué entre ses épaules, sur ses cuisses et sur sa poitrine, il avait aussi des tatouages en forme de larges bagues comme des bracelets sur ses bras et ses jambes.

Jeoey a d'abord été exposé dans Fleet Street, à Londres au Boar's Head Inn, il y a encore un pub sur le site aujourd'hui et il a été rebaptisé le "Tipperary". Il est aussi connu comme le premier pub en dehors de l'Irlande à avoir vendu de la Guinness. Certaines publicités sur les apparitions publiques de Jeoey ont survécu dont l'une de John Savage (l'image qui illustre cet article).

Les publicités comprenaient également une histoire très embellie de la vie de Jeoey et affirmaient aussi que le peuple des Philippines de l'époque croyait que les tatouages les défendaient contre les créatures venimeuses et qu'ils avaient des pouvoirs de guérison.

Même Dampier a remarqué les histoires inventées au sujet de Jeoey qui circulaient en Angleterre et les a ridiculisé ouvertement comme étant une simple campagne de marketing. En plus de celle sur les créatures venimeuses le fuyant, il y avait une autre histoire qui racontait que le sultan serait tombé amoureux de la sœur de Jeoey. Il semble que les mensonges de Fleet street en vue de faire de l'argent avec les immigrants aient débutées vers la fin des années 1600

Malheureusement, Jeoey est mort juste deux ans après son arrivée en Angleterre. Alors que ses exposants prétendaient que ses tatouages lui donnaient des pouvoirs de guérison magiques, ils n'ont pas pu le sauver de la variole et il mourut en 1693 à Oxford en Angleterre.

Jeoey a été enterré dans une tombe anonyme qui se trouverait peut-être dans le cimetière de St Ebbe. Un chirurgien de l'Université d'Oxford a enlevé une partie de sa peau tatouée qui a ensuite été conservée au St. John's College d'Oxford en 1740 jusqu'à ce qu'elle se perde.

L'histoire tragique de Jeoey faite d'asservissement, de transport forcé en Angleterre, devenant ensuite une exposition publique pour le profit jusqu'à sa maladie mortelle en dit long sur la façon dont les choses se passaient en Europe à cette époque. Il a peut-être été le premier mais n'a certainement pas été le dernier à être traité comme cela.

Lien de l'article en anglais:

https://britsinthephilippines.top/first-filipino-england-first-ofw/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article