1906: Le massacre d'un millier de villageois par les soldats américains à Bud Dajo aux Philippines

Publié le

Par British Frank le 4 mars 2016

Lors du massacre de Bud Dajo, 800 à 1000 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tué.

Le massacre de Bud Dajo était une attaque particulièrement horrible commise par l'armée américaine.

Les villageois de Moro vivaient dans la caldeira d'un volcan et étaient au nombre de 800 à 1000, y compris des femmes et des enfants. À l'extérieur de la caldeira se trouvaient le général Wood et 790 soldats américains armés de fusils, de mitrailleuses et de grenades. Les villageois de Moro ne disposaient que de Kris, un grand couteau à bords ondulés, et de lances pour défendre leur village contre les Américains.

Les Moros ont essayé de se défendre, mais c'était une tentative futile contre les Américains armés de fusils et de grenades.

Sur les 800 à 1000 villageois Moro estimés à Bud Dajo, seuls 6 ont survécu.

Après que les cadavres des victimes du massacre de Bud Dajo aient été empilés sur cinq couches, beaucoup de corps portaient une cinquantaine de blessures (ce qui, selon les experts, est environ 49 blessures en trop). 21 Américains ont été tués.

Lorsque les informations sur le massacre de Bud Dajo sont parvenues à Washington, une tempête politique mineure a éclaté quand des membres du Congrès ont demandé des explications.

Massacre de Bud Dajo

Massacre de Bud Dajo

Incroyablement, une enquête officielle a révélé que le comportement des troupes américaines "avait été irréprochable et que le Département de la guerre avait autorisé le général Leonard Wood à commettre des actes répréhensibles. Le scandale s'est ensuite dissipé dans l'histoire américaine.

Pour sa part, Wood est resté impénitent. Il a écrit en privé à Roosevelt et a déclaré: "Ce genre de travail a son côté désagréable, à savoir le meurtre inévitable de femmes et d'enfants; mais il faut le faire." Le président Roosevelt s'est contenté de secouer la tête avec un sourire entendu.

Les historiens s'accordent à dire que le massacre de Bud Dajo n'a rien accompli. Il ne s'agissait donc pas d'un geste militaire, mais simplement de tuer pour tuer.

Les villageois sans noms morts de Moro furent vite oubliés et le général Wood se hissa dans sa carrière politique. Il fut nommé chef d'état-major de l'armée et retourna finalement aux Philippines en tant que gouverneur général.

Lien de l'article en VO:

https://britsinthephilippines.top/bud-dajo-massacre-philippines-1906/

Voir aussi "Un génocide oublié: 3 millions de Philippins massacrés par les Américains au début du XXème siècle" sur le lien ci-dessous:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/05/un-genocide-oublie-3-millions-de-philippins-massacres-par-les-americains-au-debut-du-xxeme-siecle.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article