Tuer des enfants: de l'Irlande à la Palestine

Publié le

Par Pauline Murphy pour Counter Punch le 8 mai 2018

Photo de Marcin Monko

Photo de Marcin Monko

La victime la plus tragique d’un conflit est un enfant, la victime la plus révoltante dans un conflit est un enfant tué à dessein. En Palestine, il y a un taux alarmant et tragique d'enfants tués par ceux qui portent l'uniforme des forces armées israéliennes.

Le 20 avril 2018, Mohammed Ayouh, âgé de 15 ans, a été tué par les forces israéliennes dans la bande de Gaza pendant une manifestation. Les manifestants armés de pierres ont reçu des balles réelles et parmi ceux qui ont été abattus se trouvait Mohammed, 15 ans. Il est mort quand une balle lui a frappé la tête. Mohammed se joint à une liste de plus en plus longue d'enfants victimes en Palestine, d'enfants tués par la force brutale, des pierres contre des balles, des enfants contre des soldats.

Le meurtre actuel d'enfants en Palestine par les forces israéliennes rappelle l'histoire des enfants en Irlande pendant la guerre d'indépendance, notamment dans le comté de Cork, qui fut la cible de la terreur menée par les "Black and Tans" (NDT: voir la note qui suit l’article), bras impitoyable des forces britanniques. Les autorités britanniques avaient mis en place cette force pour réprimer la lutte irlandaise pour la liberté et leur règne de terreur comprenait le saccage de villes, les perquisitions de maisons et le meurtre d’enfants.

En janvier 1921, l'armée républicaine irlandaise réussit une embuscade dans une vallée située à la frontière entre Cork et Kerry, dans un lieu appelé Tureengarriv Glen. Après l’embuscade, les "Black and Tans" ont pris leur revanche en brûlant plusieurs maisons et commerces dans les villages voisins de Ballydesmond et Knocknagree. Au cours de cette agression, les plus méprisables de leurs actions eurent lieu à Knocknagree quand un groupe d’enfants jouant dans un champ à l’extérieur du village furent mitraillés par les "Black and Tans".

Le rapport officiel de la tragédie de Knocknagree, publié par le quartier général militaire britannique, indique que les troupes qui ont pénétré dans le village ont ordonné à un groupe de "civils armés suspects dans un champ" de s’arrêter et, "après qu'ils aient refusés" ont ouvert le feu. La version officielle des autorités disait qu'un jeune homme avait été tué et deux autres blessés. Le jeune homme était en fait un garçon de 14 ans appelé Michael John Kelleher, tandis que les blessés étaient ses amis de 9 et 11 ans. Les seules armes qu'ils portaient étaient des hurleys (NDT: bâtons pour jouer au hurling) et l'activité suspecte dans laquelle ils étaient engagés était un jeu de hurling (NDT: Le hurling se joue avec un bâton recourbé au bout appelée hurley utilisé pour taper dans une balle. Le hurling est un des deux principaux sports gaéliques avec le football gaélique.)

Le 21 avril 1921, Patrick Goggin, âgé de 7 ans, était avec son père dans la ferme familiale de Ballineen West Cork. Patrick informa son père qu'il se rendait dans un champ voisin pour compter les vaches et quelques minutes après son départ, des coups de feu retentirent et un hurlement retentit dans la campagne de West Cork. Le garçon de 7 ans avait été abattu par des "Black and Tans" se trouvant dans un camion qui s’était enlisé dans une piste de terre voisine donnant sur le terrain. Il mourut quelques jours plus tard et la famille Goggin fut laissée sans excuses. Aucune raison ne fut donnée pour la mort du jeune Patrick.

Le 11 février 1920, des "Black et Tans" se sont rendus dans des maisons du village de Clondrohid. Alors qu'ils se dirigeaient vers le village endormi, des habitants effrayés ont couru dans toutes les directions. Daniel O’Mahony, âgé de 15 ans, traversait la route pour se mettre à l’abri quand il a été abattu par une balle dans le dos qui l’a tué instantanément.

Dans la nuit du 3 janvier 1921, les "Black and Tans" ont fait une descente dans les maisons de Derryfineen, près de Ballingeary, dans la région de West Cork, en Irlande. Les occupants de l'une des fermes isolées ont été réveillés en pleine nuit par les "Black et Tans" qui ont fait irruption à la porte et ont fouillé la maison à la recherche d'armes de l'IRA. Ils n'en ont trouvé aucune. Jeremiah Casey, 16 ans, a réussi à s'échapper par la porte de derrière et a couru dans l'obscurité, mais les "Black and Tans" ont poursuivi cet adolescent terrifié et l'ont abattu.

En début de soirée, le 6 janvier 1921, un camion chargé de "Black and Tans" s'approchait de Kanturk à Noth Cork pour effectuer des raids. En route, ils repérèrent un groupe de jeunes près d'un pont à l'extérieur de la ville. Les jeunes ont couru quand ils ont vu le camion qui approchait, connaissant trop bien le comportement de ceux qu’ils transportaient. John MacSweeney, âgé de 15 ans, a reçu une balle dans le dos alors qu'il fuyait. Les autorités ont affirmé qu’ils avaient tirés sur les jeunes parce que ces derniers couraient. Cette excuse a été utilisée dans la plupart des cas de civils abattus par les forces britanniques en Irlande pendant la guerre d’indépendance.

À Cork City, un couvre-feu fut imposé à partir de 17 heures et, dans la nuit du 23 janvier 1921, des citadins défièrent les ordres militaires et se rassemblèrent sur Shandon Street en dehors des heures de couvre-feu. Un camion de "Black and Tans" est arrivé de la caserne militaire voisine et a tiré dans la foule pour la disperser. Alors que la foule se dispersait, elle laissa un corps sans vie dans la rue - Richard Morey, âgé de 10 ans, qui avait reçu une balle dans le cœur.

Le 30 juin 1921, un convoi de "Black and Tans" traversait la campagne près de Millstreet dans le nord de Cork quand, par jeu sadique, ils décidèrent de tirer des coups de feu sur ceux qui travaillaient dans les champs lors de cette journée d'été. Bernard Moynihan, 18 ans, fut  abattu alors qu'il coupait du foin avec ses voisins.

En période de conflit, les plus vulnérables sont les plus jeunes. Aujourd'hui, la Palestine est l'un des endroits les plus dangereux au monde pour un enfant. Tout comme ce qui s'est passé en Irlande au cours des années 1920-1921, tous sont considérés comme des ennemis, tous sont considérés comme des cibles, y compris ceux âgés de 18 ans et moins. La moralité est suspendue par ceux qui portent l'uniforme d'une force d'occupation et quand des actions impitoyables telles que le meurtre d'enfants sont autorisées.

Note : Les Black and Tans (Noirs et Fauves), dont le nom officiel était "Royal Irish Constabulary Special Reserve", étaient des militaires engagés par le gouvernement britannique à partir de 1920 pour aider la Police royale irlandaise et l'armée britannique à lutter contre les indépendantistes de l'Armée républicaine irlandaise. Ils ont été dissous en 1922, après la fin de la guerre d'indépendance irlandaise. Le surnom Black and Tans est celui d'une célèbre race de chiens de chasse de Limerick, le kerry beagle. Il fait référence à la couleur kaki et vert-sombre de leur uniforme.

Pauline Murphy est une rédactrice indépendante en Irlande.

Lien de l'article en VO:

https://www.counterpunch.org/2018/05/08/killing-palestinian-children/

Voir aussi la série de 10 articles de Pauline Murphy sur les Irlandais et la Guerre d’Espagne:

1 - "Le brigadiste irlandais" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-1-le-brigadiste-irlandais.html

2 - "Combattre Franco: les premières victimes irlandaises de la guerre civile espagnole" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-2-combattre-franco-les-premieres-victimes-irlandaises-de-la-guerre-civile-espagnole.html

3 - "Combattre le fascisme: les Irlandais à la bataille de Cordoue" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-3-combattre-le-fascisme-les-irlandais-a-la-bataille-de-cordoue.html

4 - "La mort de Liam Tumilson, un antifasciste irlandais en Espagne" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-4-la-mort-de-liam-tumilson-un-antifasciste-irlandais-en-espagne.html

5 - "1937: Les Irlandais tués en combattant le fascisme en Espagne" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-5-1937-les-irlandais-tues-en-combattant-le-fascisme-en-espagne.html

6 - "1937: deux semaines en Espagne, deux victimes irlandaises" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-6-1937-deux-semaines-en-espagne-deux-victimes-irlandaises.html

7 - "Les Irlandais à Teruel" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/09/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-7-les-irlandais-a-teruel.html

8 - "Capturés ou tués: les combattants antifascistes irlandais au front d'Aragon" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/10/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-8-captures-ou-tues-les-combattants-antifascistes-irlandais-au-front-d-aragon.html

9 - "Les Irlandais à la bataille de l'Èbre" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/10/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-9-les-irlandais-a-la-bataille-de-l-ebre.html

10 - "Les Irlandais qui ont combattu dans la dernière grande bataille contre le fascisme espagnol" sur le lien suivant:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/10/les-irlandais-et-la-guerre-d-espagne-10-les-irlandais-qui-ont-combattu-dans-la-derniere-grande-bataille-contre-le-fascisme-espagnol

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article