Philippines: une loi oblige les étudiants à planter 10 arbres s'ils souhaitent obtenir leur diplôme

Publié le

La législation officialise la tradition existante et pourrait permettre la plantation de 175 millions de nouveaux arbres chaque année si elle était correctement respectée.

Par Harry Cockburn pour The Independent le 29 mai 2019

Lycéennes diplômées des Philippines

Lycéennes diplômées des Philippines

Une nouvelle loi philippine exige que tous les diplômés du secondaire et du collégial plantent au moins 10 arbres avant de pouvoir obtenir leur diplôme.

La loi formalise une tradition de planter des arbres après l'obtention du diplôme, ce qui devrait également permettre de lutter simultanément contre le changement climatique mondial.

Les partisans de la loi affirment que la législation pourrait permettre de planter jusqu'à 525 milliards d'arbres en une génération si elle est correctement respectée.

Gary Alejano, représentant aux Philippines du Parti Magdalo, principal auteur de la législation, a déclaré: "Avec plus de 12 millions d'élèves diplômés du primaire, près de cinq millions d'élèves du secondaire et environ 500,000 diplômés d'université chaque année, si la loi est correctement mis en œuvre, cela permettra de planter au moins 175 millions de nouveaux arbres chaque année."

"En une génération, pas moins de 525 milliards d’arbres peuvent être plantés dans le cadre de cette initiative", a déclaré M. Alejano dans la note explicative du projet de loi.

"Même avec un taux de survie de seulement 10%, cela signifierait que 525 millions d'arbres supplémentaires seraient disponibles pour que les jeunes puissent en profiter, lorsqu'ils assumeront le rôle de leaders à l'avenir."

Les arbres seront apparemment plantés dans des mangroves, des forêts existantes, certaines zones protégées, des zones militaires, des sites miniers abandonnés et certaines zones urbaines, selon le service de presse philippin de CNN.

Le gouvernement a déclaré que les espèces sélectionnées pour la plantation devaient être adaptées à chaque lieu, climat et topographie de la région et qu'il y aurait également une préférence pour les espèces indigènes.

En plus de l'impact immédiat des arbres sur l'absorption de carbone, on espère que la législation aidera à apporter une compréhension de l'environnement aux générations futures et conduira à de nouvelles initiatives écologiques.

Le ministère de l'Éducation du pays et la Commission de l'enseignement supérieur mettront en œuvre et veilleront au respect du projet de loi.

Les Philippines sont l’un des pays les plus sévèrement déboisés au monde, leur couvert forestier total étant passé de 70% à 20% au cours du XXe siècle. L'abattage illégal reste un problème pour le pays et le manque d'arbres dans certaines zones a exacerbé les risques et les impacts des inondations et des glissements de terrain.

Lien de l’article en anglais:

https://www.independent.co.uk/news/world/asia/philippines-tree-planting-students-graduation-law-environment-a8932576.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article