Il est temps de relire le livre ‘’Le viol des foules par la propagande politique’’, écrit par Serge Tchakhotine il y a 70 ans

Publié le

Dans son livre "Le Viol des foules par la propagande politique", écrit il y a environ 70 ans mais carrément actuel, Serge Tchakhotine disait que la part du peuple ayant suffisamment de capacité à raisonner pour résister à la propagande de masse se situait entre 10 et 20%. Une crise comme celle d'aujourd'hui en Ukraine permet de voir qui fait partie de cette minorité d'élus.

Le livre ‘’Le viol des foules par la propagande politique’’ écrit par Serge Tchakhotine

Le livre ‘’Le viol des foules par la propagande politique’’ écrit par Serge Tchakhotine

Je vous conseille fortement de lire ce livre. Tchakhotine a travaillé avec le savant russe Pavlov sur les réflexes conditionnés puis a pu voir ses théories se mettre en pratique lors de la montée du nazisme dans les années 1930 et au début de la guerre froide dans les années 1940 et 1950.

Tchakhotine dit aussi qu'une bonne propagande doit être basé sur un martellement émotionnel déclenchant un trop plein d'émotions qui aboutit à ce que tout reflexe de pensée logique soit éradiqué chez la victime. Cette dernière ne laissera plus que ses émotions réagir pour elle de manière automatique tout comme le chien de Pavlov qui ne finit plus qu'à réagir en salivant au son de la cloche l'avertissant qu'il y a un repas même quand son assiette est vide. D'où l'insistance médiatique à te montrer des images et te marteler de nouvelles qui te brisent le cœur plutôt que des infos explicatives qui te permettraient de comprendre la nature réelle des évènements. Et les 80/90% qui restent n'ont pas l'aptitude à faire preuve du recul nécessaire pour résister à cette propagande de masse.

Il est très difficile, voir quasi-impossible, de ramener les gens victimes d'une telle propagande, à la raison. Vous risquez de vous faire insulter et accusé d'être du côté des méchants, si vous essayez. Il leur est tout simplement inconcevable d'imaginer un tant soit peu qu'ils soient en train de se faire manipuler par leurs propres médias et par les politiciens pour lesquels ils ont votés.

Aujourd’hui, cette propagande leur dit de condamner l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe et ils marchent comme des moutons. Le fait que l’administration ukrainienne soit infestée par des nazis fanatiques est un argument qu’ils refusent tout simplement d’entendre. «C’est Poutine le nazi, pas les Ukrainiens» martèle en cœur cette foule d’illuminés lobotomisés. De plus, certains parmi les plus tarés réclament même une intervention militaire de la France pour aider l’Ukraine (en faisant la guerre à la Russie donc) sans même réfléchir au fait que la Russie dispose de plus de 6000 bombes nucléaires contre seulement 300 pour la France et qu’une telle guerre aurait toutes les chances de se terminer par l’effacement de la France de la carte du monde.

Hier, cette même propagande leur disait d’approuver l’invasion des armées de l’OTAN en Libye et ils marchaient comme des moutons. Quand on leur a dit que l’occupation du Mali par l’armée française c’était bien, là aussi ils ont marchés comme des moutons.

Dès qu’un ennemi est ciblé par cette propagande, cette dernière s’empresse de le comparer à Adolf Hitler. Ça a été le cas pour Saddam Hussein, Slobodan Milosevic, Mouammar Kadhafi, Bachar El Assad et aujourd’hui Vladimir Poutine. Mais cela n’a évidemment jamais été le cas pour George Bush, qui a tué plus de gens que l’ensemble des dirigeants cités ci-dessus, ni pour Mohammed ben Salmane d’Arabie Saoudite, pourtant un assassin notoire qui a financé des organisations extrémistes comme Daesh et Al-Qaïda dont l’horreur des crimes n’a rien à envier à celles de la barbarie nazie…

Un autre exemple est qu’en 1994, au Rwanda, les Hutus ont organisé un génocide planifié contre la minorité tutsie du pays, massacrant plus de 700,000 d’entres eux ce qui est considéré comme un des plus grands génocides de l’histoire et que la France est ensuite intervenue, non pas pour sauver les victimes tutsies mais les bourreaux hutus qui étaient en passe de perdre une guerre contre une armée d’exilés tutsis venu de l’Ouganda et désireuse de venger son peuple et que les médias français nous ont présenté cela à l’époque comme une opération humanitaire, les Hutus étant soi-disant des amis de la France. Et la majorité du peuple français a gobé cela tellement la propagande médiatique était bien faite. De nombreux criminels contre l’humanité hutus ont pu ensuite se réfugier en France.

En fait c'est triste de voir que des amis et même certains membres de nos familles puissent se laisser lobotomiser par toute cette propagande de masse mais il y a cependant un petit lot de consolation, le fait de savoir que nous faisons partie des 10 à 20% les moins cons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article