Le Cambodge veut que le Royaume-Uni restitue les antiquités volées

Publié le par La Gazette du Citoyen

Par Chea Vanyuth pour Khmer Times le 16 mai 2022

Le gouvernement cambodgien a réclamé au gouvernement britannique la restitution des objets illégalement pris dans le pays en temps de guerre et conservés dans les musées britanniques.

D’après le livre «Cent Objets Disparus: Pillage à Angkor» de Bruno Dagens et Claude Jacques la plupart des objets volés terminent aux Etats-Unis et en Grande Bretagne dans des musées privés

D’après le livre «Cent Objets Disparus: Pillage à Angkor» de Bruno Dagens et Claude Jacques la plupart des objets volés terminent aux Etats-Unis et en Grande Bretagne dans des musées privés

La ministre de la Culture Phoeurng Sackona, dans une lettre à son homologue britannique Nadine Dorries, a déclaré que de nombreux objets importants s'étaient retrouvés à tort dans des institutions telles que le Victoria and Albert Museum de Londres et au British Museum.

Certains auraient fait leur chemin par l'intermédiaire du marchand d'art britannique Douglas Latchford, qui faisait l'objet de poursuites pour contrebande et vente d'objets volés à sa mort en 2020, a déclaré le ministre.

Brad Gordon, chef de l'équipe d'enquête du ministère, a déclaré à la BBC la semaine dernière que le commerce d'objets, dont une grande partie s'est produit lorsque le pays était gouverné par les Khmers rouges au milieu des années 1970, pouvait être considéré comme un crime de guerre, couvert par les articles de la Convention de La Haye.

«C'était une période de conflit. Le monde entier le savait», a déclaré Brad Gordon. «Les grands musées comme le British Museum ou le V&A n'auraient pas dû accepter ces pièces», a-t-il précisé.

Le Victoria and Albert Museum et le British Museum abritent certaines des antiquités du Cambodge, mais les musées affirment qu'ils sont transparents quant à leur origine.

Bien que de grands musées tels que le British Museum ou le V&A affirment qu'ils ne devraient pas accepter ces antiquités si elles impliquent de la corruption, les conseillers juridiques cambodgiens affirment que la plupart d'entre elles n'ont pas de licence d'exportation. Par conséquent, certains musées et individus reçoivent des biens volés et ils devraient être restitués au Cambodge.

Les deux musées ont maintenant environ une centaine d'antiquités qui appartiendraient au Cambodge, bien qu'ils semblent tous être entreposés.

Plus tôt en 2022, les États-Unis ont mené une audience sur 28 antiquités cambodgiennes confisquées à des acteurs privés qui proviendraient des ruines du complexe du temple de Koh Ker.

Lien de l'article en anglais:

https://www.khmertimeskh.com/501075907/cambodia-wants-uk-to-return-artefacts/

Sur le même sujet, voir aussi:

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2020/10/la-frise-du-parthenon-volee-par-les-anglais-au-debut-du-xixe-siecle-doit-etre-restituee-a-la-grece.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article