Un rassemblement contre la russophobie organisé dans le sud-ouest de la France

Publié le par La Gazette du Citoyen

Par Essence of Time le 1er juillet 2022

Rassemblement contre la russophobie à Pau (France) 30 juin 2022 (Crédit photo: Valentina Shevchuk, Association des Russophones Des Pyrénées)

Rassemblement contre la russophobie à Pau (France) 30 juin 2022 (Crédit photo: Valentina Shevchuk, Association des Russophones Des Pyrénées)

L'association Russophones des Pyrénées a organisé un rassemblement de soutien à la Russie et contre la russophobie à Pau le 30 juin dernier. Des informations sur le rassemblement ont été postées sur la page Facebook de l’association.

Jeudi soir, une manifestation pro-russe s'est tenue dans le centre de Pau (Pyrénées Atlantiques). Organisée par des compatriotes russes vivant en France de l'Association des Russophones de la Pyrénées, elle s'intitulait «Dites STOP à la discrimination contre le peuple russe».

A 19 heures, une trentaine de personnes, dont les deux tiers de Français de souche, s'étaient rassemblées devant la préfecture départementale, rue du Maréchal Joffre. Les participants au rassemblement ont placé une grande banderole sur le trottoir avec les mots «Non à la discrimination. Non aux guerres impérialistes. Non au fascisme. Non à l'OTAN.»

Les participants au rassemblement brandissaient des pancartes sur lesquelles ils avaient écrit: «Russophobie égale fascisme», «Je suis français. Je soutiens les Russes. Stop à la russophobie», «Je suis français. Non à la russophobie. Non à la discrimination», «Arrêtons de diaboliser la Russie». L'une des bannières exprimait son désaccord avec le financement français et européen de l'armée ukrainienne, «L'argent pour les pauvres, pas pour les bombes».

S'adressant aux participants, les organisateurs ont souligné qu’«au cours de la dernière décennie, la russophobie a fleuri et pris de l'ampleur», et que ces derniers mois ses manifestations dans l'UE et, en particulier, en France ont été «choquantes». «La haine des Russes a été systématiquement cultivée dans les médias à la demande des autorités de l'UE. Il est important pour nous de pointer le problème, et nous espérons que nous serons entendus par les décideurs. Nous disons que la discrimination contre les Russes en Europe n'aidera pas à résoudre le conflit, mais au contraire ne fera que l'intensifier», a déclaré l'un des organisateurs du rassemblement.

«Nous sommes une association engagée dans les activités culturelles, mais nous ne pouvons plus rester les bras croisés et nous taire. … Jusqu'à présent, la haine de la population envers les Russes se manifeste surtout sur les réseaux sociaux français, mais il ne faut pas lui permettre de se matérialiser. … Et dans la vraie vie, ils ont fermé les comptes bancaires des honnêtes travailleurs russes, rendu impossible l'envoi de colis, arrêté les vols vers la Russie à cause des sanctions», a souligné le comité d'organisation.

Rassemblement contre la russophobie à Pau (France) 30 juin 2022 (Crédit photo: Valentina Shevchuk, Association des Russophones Des Pyrénées)

Rassemblement contre la russophobie à Pau (France) 30 juin 2022 (Crédit photo: Valentina Shevchuk, Association des Russophones Des Pyrénées)

«Nous assistons à une rupture des liens culturels entre la Russie et la France, à une interdiction des classiques russes: écrivains, compositeurs, artistes», poursuivent avec inquiétude les organisateurs. «Et pourtant, les artistes sont le pont qui relie nos cultures.»

«Les Russes ne sont pas des agresseurs, ils savent très bien ce qu'est la guerre, car pendant la Grande Guerre patriotique, l'URSS a perdu 27 millions de vies», ont rappelé les organisateurs. Ils ont noté que dans l'histoire des relations franco-russes il y a eu de bien meilleurs épisodes et que les autorités françaises devraient s'en inspirer.

Les Français qui ont ensuite pris la parole ont exprimé leur inquiétude face aux processus de la société : le démantèlement des institutions démocratiques, des droits et des libertés. Ils ont parlé du manque de transparence dans les décisions prises par les autorités. La société doit se réveiller de sa léthargie et de son apathie consuméristes, ont-ils dit, sinon les conséquences seront catastrophiques.

L'un des participants a lu une traduction française du poème d'Alexandre Pouchkine «Aux calomniateurs de la Russie».

Les organisateurs du rassemblement ont déclaré à un correspondant de l'agence de presse Rossa Primavera: «Avec ce rassemblement, nous voudrions initier une vague de rassemblements pro-russes similaires en France, afin que les gens n'aient pas peur de sortir et de dire "stop" à la russophobie. Le premier était la récente manifestation à Marseille, nous sommes le second. J'espère que nous avons pu remonter le moral de ceux qui aiment la Russie.

Source : Agence de presse Rossa Primavera

Lien de l’article en anglais:

http://eu.eot.su/2022/07/01/rally-against-russophobia-held-in-southwest-france/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article