Histoire de la seule bataille de la Seconde Guerre Mondiale ayant eu lieu sur le territoire même des Etats-Unis

Publié le par La Gazette du Citoyen

Les îles Aléoutiennes sont un district du territoire de l’Alaska. Un froid arctique, un brouillard impénétrable et des vents violents se sont combinés sur ces îles afin de créer l'une des pires conditions météorologiques sur Terre.

En juin 1942, tandis que la majeure partie de la flotte japonaise se rendait vers l’île de Midway pour prendre part à la célèbre bataille qui se solda par la défaite des Japonais, une escadre secondaire se dirigeait vers l’Alaska et débarqua des troupes dans les deux îles les plus méridionales des îles Aléoutiennes, Attu et Kiska. A l’époque, il n’y avait qu’une seule agglomération sur ces deux îles, un village d’Inuits sur l’île d’Attu. Seuls deux Américains blancs vivaient dans ce village au moment de l’invasion japonaise, un couple de professeurs. L’homme fut tué par les Japonais en essayant de résister et la femme fut faite prisonnière.

Moins d’un an plus tard, en mai 1943, les Américains envoyèrent une escadre reconquérir les deux îles. Kiska fut reprise assez facilement mais Attu ne le fut qu’à la suite d’une dure bataille. Cette bataille nous est connue grâce au journal du médecin militaire de la garnison japonaise, Nebu Tatsuguri, qui fut tué peut avant la victoire américaine.

Ci-dessous son journal pour la première fois traduit en français précédé de son histoire personnelle:

Le docteur Nebu Tatsuguri et son épouse

Le docteur Nebu Tatsuguri et son épouse

Histoire personnelle du docteur Nebu Tatsuguri:

16 mars 1919 - Diplômé du Xerjie Middle School - Préfecture de Hira Shema.

1er mars 1923 - Diplômé de la Frazier English Academy.

Du 15 septembre 1926 au 11 mai 1932 - Département de médecine, Pacific Union College, Agwin, Californie.

Septembre 1933 à juin 1937 - College of Medical Evangelist.

8 septembre 1938 - Obtention de la licence médicale de Californie.

10 janvier 1941 - Intronisé au 1er remplacement, infanterie de la garde impériale.

13 janvier 1941 - Rejoint le 1er régiment d'infanterie de la garde impériale.

1er mai 1941 - Candidat officier.

1er juillet 1941 - Promu soldat supérieur.

1er août 1941 - Promu caporal.

Septembre 1941 - Entrée à la Array Medical School.

24 octobre 1941 - Diplômé.

30 octobre 1941 - Promu au grade de sergent-major - Ordonné comme officier stagiaire.

1er décembre 1941 - Devient officier par intérim.

Journal de Nebu Tatsuguri:

(Note: Il s'agit de documents japonais saisis par le bureau du G2, Massacre Valley, Attu Island, 1er juin 1943. Le journal couvre la bataille jusqu'au décès de l'auteur)

Carte des Îles Aléoutiennes. L’île d’Attu est celle la plus à l’ouest. (Crédit image: avionslegendaires.net)

Carte des Îles Aléoutiennes. L’île d’Attu est celle la plus à l’ouest. (Crédit image: avionslegendaires.net)

Détachement du Nord 5216

Hôpital de campagne de la défense de la mer du Nord, Attu.

12 mai 1943 - Un avion basé sur un porte-avions a survolé l'île. On lui a tiré dessus. Il y a un brouillard bas et le sommet est dégagé. Nous avons été évacués au sommet. Des raids aériens sont effectués fréquemment. J'ai entendu du bruit - c'est un tir naval américain. Nous avons préparé nos équipements de combat.

13 mai 1943 - Les forces américaines ont débarqué à Shiba Dai et Massacre Bay. L'ennemi a avancé jusqu'à Misuna Yoma depuis Shiba Dai. Nous les avons engagés. De l'autre côté se trouve Massacre Bay, défendu par un seul peloton mais lors de cette attaque inattendue un canon mitrailleur a été détruit et nous nous sommes retirés. La nuit, nous avons capturé 10 fusils. Les tirs américains sur la montagne sont intenses. Environ 15 blessés ont été admis dans l'hôpital de campagne, qui est situé près de l'unité du génie régional.

14 mai 1943 - Nos deux sous-marins de Kiska qui nous assistent ont gravement endommagé deux navires ennemis. Le 1er Lt Suhuki est mort tué de plusieurs balles. Il y a un flux continu de blessés vers l'hôpital de campagne. Dans la soirée, les forces américaines ont utilisé du gaz, mais aucun dommage n'a été causé en raison des vents violents. Je me réfugie dans la tranchée le jour et m'occupe des blessés pendant les bombardements. La force ennemie qui nous combat doit être équivalent à une division. Notre défense désespérée tient bon.

15 mai 1943 - Il y a un flux continu de patients dans l'hôpital de campagne causé par le bombardement de campagne des forces navales, terrestres et aériennes ennemies. Parmi les soldats ennemis il y a un grand nombre de nègres et d'indiens. La défense occidentale s'est repliée près de Shitagati Dai. Suite à un raid, on m'a donné l'ordre de rejoindre le côté Ouest de la défense, mais ensuite cet ordre a été annulé. Je viens de tomber de fatigue. Dans la caserne, les expressions faciales des hommes sont tendues (ceux qui reviennent de la défense de l'armée de l'Ouest). Malgré tout, ils sont tous retournés sur la ligne de front.

Le déroulement de la bataille d’Attu

Le déroulement de la bataille d’Attu

16 mai 1943 - Si Shitagati a été prise par l'ennemi et le sort du front Est de l’île est décidé. J'ai donc brûlé des documents et me suis préparé à euthanasier mes patients. Au dernier moment, il y a un ordre du quartier général de l'unité de secteur de se rendre au port de Chichagof en passant par Uanose. À 1 heure du matin, il y a eu un raid aérien et des patients ont été tués. Je me suis réfugié dans l'ancienne grotte de l'hôpital. Les canons d'un Lockheed ont tiré alors qu'il volait près de la grotte.

17 mai 1943 - La nuit vers 18 heures, sous le couvert de l'obscurité, j’ai quitté la grotte. Nous avons parcouru des routes boueuses et des collines escarpées du no man's land. Peu importe la distance que nous avons arpentée, nous n'avons pas atteint le col. Nous étions plutôt irrités par le brouillard et avions peur de nous perdre. Nous nous reposions tous les 20 ou 30 pas. Nous dormions, rêvions, nous réveillions et continuions... et ceci encore et encore. Le patient sur la litière ne bougeait pas. Il était gelé. Après tous ces efforts, j'ai rencontré le commandant de section, le colonel Jamsaki. Le col est une ligne droite sans aucune largeur et une ligne raide descent jusqu'au port de Chichagof. Assis sur les fesses et levant les pieds, nous avons glissé et y sommes arrivé en 20 minutes environ. En tout, nous avons mis 9 heures pour arriver à Chichagof, tout cela sans abandonner aucun des patients. Une fois arrivé, nous avons ouvert un nouvel hôpital de campagne. Il m’est maintenant difficile de marcher à cause d’une douleur au genou gauche survenue au Col. Pendant notre dure marche, notre marine et nos engins sous-marins spéciaux ont coulé 1 cuirassé, 37 destroyers et transports de troupes aériennes et 60 autres transports dans les environs du port de Chichagof depuis le 14 mai. C’est le premier rapport favorable depuis la bataille d'Eastern Arm. Les réserves sont revenues. Au large de Shiba Dai, 5 Destroyers gardent un transport.

18 mai 1943 - Le détachement de Venegawa a abandonné les fronts Est et Ouest et s’est retiré à Uanose. Une soixantaine de blessés sont arrivés à l'hôpital. J'ai dû m'occuper d'eux toute la nuit. Tout le monde a fait des préparatifs de combat et a attendu. Avait 2 grenades prêtes. Le Lt Omura est parti pour les lignes de front et Hokuken Vama nous a dit au revoir. La nuit vint un blessé qui avait engagé par erreur des troupes amies et avait reçu une blessure au poignet. Son nom est Ishikoke.

19 mai 1943 - La nuit, il y a eu un appel du quartier général du secteur. À certains endroits au large de la plage, des avions à nous attendaient. Alors que je pénétrais dans l'église du village, je me suis senti comme si j’étais chez quelqu'un d’autre. Quelques couvertures étaient éparpillées. On m’a ordonné de traduire un ordre de terrain présumé avoir été saisis sur un officier ennemi à Massacre Bay. Cela disait: «J’ai reçu l'ordre d'évacuer. Voici le croquis cartographique détaillé des baies Massacre et Holtz en ma possession.» Et c’était signé «Robert Edouard, adjoint du colonel Smith». Je tombais de fatigue et je me suis endormi. Le lieutenant Ujie Salso a terminé la traduction.

20 mai 1943 - Les combats de notre 303ème Bataillon à Massacre Bay sont durs mais nous y avons l’avantage. Nos troupes ont capturé des armes ennemies et les utilisent pour se battre. L’ennemi se rapproche sous le brouillard. Cinq de nos hommes et un sous-officier sont mort. Les tirs de canons ennemis (venus des unités navales) près de notre hôpital sont féroces. Certains tombent à 20 mètres de nous.

21 mai 1943 - Nous avons été mitraillés par un avion alors que j’amputais le bras d'un patient. C'était la première fois depuis mon arrivée à Chichagof Harbour que je pénétrais dans un abri anti-aérien. L'avion ennemi est un Martin. La nervosité de notre Commandant est intense et il dit ses dernières paroles à ses officiers et hommes. Il mourra le lendemain. Il a donné toutes ses possessions. Il a hâte ce type. Les officiers du front font du bon travail. Tous ceux qui ont entendu cela sont devenus désespérés et les choses sont devenues désordonnées.

22 mai 1943 - Les raids aériens ont commencé, le mitraillage a tué un médecin. Le médecin Rayki a été blessé à la cuisse droite et a eu un bras fracturé. Pendant la nuit, un obus de mortier est tombé très près de nous.

23 mai 1943 - Dix-sept de nos bombardiers ont coulé un croiseur au large. Ensuite, l’ennemi a répliqué par des tirs de sa marine. Un obus est tombé sur une tente qui abritait des blessés la tente s'est effondrée, tuant deux personnes instantanément. De 2 heures du matin à 16 heures, nos hommes se sont abrités dans des tranchés. Les rations journalières ne sont que de 750 grammes de nourriture. Les officiers et les hommes sont affamés. Tout le monde cherchait de la nourriture et volait tout ce qu'il pouvait trouver.

Pilotes japonais posant devant un Nakajima A6M2 Rufe sur l’île d’Attu, Alaska (Crédit photo: avionslegendaires.net)

Pilotes japonais posant devant un Nakajima A6M2 Rufe sur l’île d’Attu, Alaska (Crédit photo: avionslegendaires.net)

24 mai 1943 - Il neigeait et il faisait extrêmement froid. Je suis resté à la caserne de Mesumi. Il y avait beaucoup d’explosions. C’étaient des obus largués par des tirs navals. Des rochers et de la boue volaient tout autour. Le toit est tombé. Le médecin Hagaska a été tué par un obus qui l’a frappé directement dans le cœur à quelques mètres de moi.

25 mai 1943 - Encore des tirs de canons navals, de bombardements aériens et la guerre de tranchées continue. Le pire est à venir. Les positions ennemies sont concentrées. Le commandant du bataillon est mort à Umanose. Nous ne pouvons plus prendre soin de tous les blessés tellement il y en a. Pendant ce temps-là, à Massacre Bay, la route vers le quartier général de l'unité de secteur a été coupée par l’ennemi.

26 mai 1943 - Nous sommes sous le feu continuel de la marine américaine, c'est comme si Misumi avait tout fait exploser. Nous sommes énormément secoués, notre conscience devient vague. Une tente brûle. Elle a été touchée par une bombe incendiaire. Des avions ont mitraillés l’abri voisin. Puis deux rafales d'une mitrailleuse de calibre 50 ont été tirés directement sur nous, l'une a été arrêtée par le plafond tandis que l'autre pénétrait dans ma chambre. Cela ressemble à un gâchis épouvantable. Des débris partout tombés du toit. Nirose, un lieutenant du corps médical, est blessé. Il y a une cérémonie d'octroi de l'édit impérial. La dernière ligne d'Umanose a été percée. Il n’y a aucun espoir de renforts. Nous allons mourir pour l'édit impérial.

27 mai 1943 - J’ai la diarrhée, ma douleur est intense. J’ai pris tout ce que je trouvais dans ma réserve de médicaments, des pilules, de la morphine et même de l’opium et finalement j’ai bien dormi. Puis, le toit de l’abri a été mitraillé par des avions. Il reste moins de 1000 combattants ici alors qu'il y en avait auparavant 2000 soldats. Beaucoup sont blessés et soignés dans notre hôpital de campagne tandis que les autres sont sur la ligne de front.

28 mai 1943 - Il ne nous reste que 2 jours de rations. Notre artillerie a été complètement anéantie. On entend le bruit des mortiers de tranchées, ainsi que des canons AA. La companie qui tenait le Fugi d'Attu a été complètement anéantie, à l'exception d'un ou deux hommes. Le 303e bataillon a été écrasé. Veneg Awa tient toujours l'Umanose. Beaucoup d’hommes se suicident. La moitié des soldats du quartier général du secteur l’ont fait. J'ai entendu dire qu'ils avaient donné 400 injections de morphine pour tuer les blessés. J’ai mangé du chardon à moitié séché. C’était la première fois que je mangeais quelque chose de frais depuis des mois. C’était un délice. Le commandant de l'unité du secteur a donné l’ordre de déplacer l'hôpital sur l'île, puis l’a annulé.

29 mai 1943 - Aujourd'hui, nous ne sommes plus que 2000. Nous nous sommes réunis au Siège. L'hôpital de campagne a également participé. Le dernier assaut doit être effectué. Tous les blessés ont été poussés à se suicider. Je n’ai que trente-trois ans et je vais mourir. Je n'ai aucun regret. Banzaï à l'Empereur. Je suis reconnaissant d'avoir gardé la paix dans mon âme, qu'Ekkist m'a accordée. A 18 heures, nous nous sommes occupé de tous les blessés avec des grenades. Au revoir Tocke ma femme bien-aimée, qui m'a aimé jusqu'au bout. J’espère que mon fils ainé Také, qui vient d'avoir 4 ans, grandira sans encombre. Je suis désolé pour toi, Takiko, né en février de cette année et qui ne verra jamais ton père. Au revoir aussi à mes frères Mattue, Hokkey Sukechan, Masachm, et Mitichan. Au revoir à tous. Nous sommes un peu plus de 1000 pour cette dernière attaque. Nous allons essayer de prendre les positions d'artillerie ennemies. Il semble que l'ennemi prévoie probablement une attaque totale pour demain.

(Note: Ce journal a été trouvé sur le corps de son auteur, le médecin japonais Nebu Tatsuguri, après qu'il ait été tué lors de la bataille d'Attu, sur les îles Aléoutiennes, le 29 mai 1943)

Lien de l’article en anglais:

http://aleutians.hlswilliwaw.com/Attu/html/attu-diary_of_nebu_tatsuguri.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article